Royal Héritage

L'histoire

Le domaine

La famille

Les produits

Actualités

Contact

Le domaine

Le Brulhois

Un vin typique

et exceptionnel

 

La tradition

depuis des siècles

 

Les vignes

de Royal Héritage

Le domaine

A l’époque, au XVIII siècle, les volumes des échanges commerciaux  étaient d’une telle importance que les vins de l’arrière-pays du Brulhois, ( Lot et Garonne, Tarn et Garonne et Gers) une fois arrivés au port d'expédition prenaient le nom de Bordeaux, et contribuèrent largement par leur qualité à la renommée des vins dits « de Bordeaux » à l'époque où le système des appellations n'existait pas encore.

Le Brulhois

Il fallut donc faire reconnaître l’histoire et les qualités du Brulhois et demander à ce que la région soit reconnue comme faisant partie des Appellations d’Origine Contrôlées.

La redécouverte du passé glorieux de Château Labastide ne va pas s’arrêter au seul domaine ORLIAC, mais va permettre la renaissance de tout le vignoble régional.

Sous l’initiative de Jacques ORLIAC,  le père de Catherine et Isabelle, la région du Brulhois a obtenu en 2011 de l’INAO de rejoindre les Appellations d'Origine Contrôlée sous le nom d'AOC Brulhois.

Brulhois : Région de France principalement située dans la région Aquitaine et le département du Lot-et-Garonne. Elle se trouve au nord de la Gascogne sur la rive gauche de la Garonne et fait face à l'Agenais.

 

Et aujourd’hui, « le Brulhois » est même reconnu comme « vin de niche » par la faculté d'œnologie de Bordeaux  En effet la qualité du terroir (ou du sol) du climat continental et de ces cépages en font un vin à nul autre pareil.

Un vin typique et exceptionnel

 Le Brulhois tire son exception de son sol et de son climat continental qui arrive à faire mûrir à la perfection les cépages tannat et cabernet .

 

       "Du XIIe siècle au XVIIIe siècle  cette région vendait ses vins en tant que vins Médecins."

La structure de ses tannins soignait les hommes ou donnait richesse et structure à d'autres vins par assemblages.

"une feuille de tannat : elle est large, épaisse et peu découpée"

Les vins de l'arrière-pays durent faire face à l'éloignement du port, mais aussi  aux droits de péages que la région de Bordeaux leur imposa pour arriver au port, et à l'impossibilité de vendre leur vin tant que Bordeaux n'eût pas vendu les siens.

 

Le domaine survécut a toutes ses contraintes et au phylloxera.

       Si ses contraintes furent  un frein terrible a son développement, Catherine et Isabelle tournent cette situation en avantage aujourd'hui.

     Le Domaine et le terroir sont restés indemnes de toutes pollutions chimiques, et de toutes cultures intensives.

 

      Des analyses de sol  récentes  révèlent un parfait état sanitaire et une activité biologique intense.

La tradition depuis des siècles

 Conscientes du patrimoine qu'elles exploitent et du savoir-faire qu'elles ont accumulées depuis des générations, Catherine et Isabelle maintiennent une culture de tradition rigoureuse sur les dix hectares de vignes que compte aujourd'hui le Château Labastide Orliac

Elles maintiennent autant que possible le travail du sol au cheval pour ne pas tasser la terre et permettre ainsi aux racines de descendre le plus profondément possible, dans les différentes couches de sol. Ce qui donnera à leur vin  ses fins et luxueux arômes qui caractérisent les vins du Domaine.

Les différents travaux de plantation, de taille, de mise en bouteille, eux sont faits en corrélation avec les lunes montantes ou descendantes  pour  leur  assurer  la meilleure  efficacité.

Les vignes de « Royal Héritage »

Aujourd'hui Catherine et Isabelle continuent à veiller précieusement sur le Château des ORLIAC de Labastide, cette demeure chargée d'histoire.

 

 

Elles s'attachent à redonner toutes ses lettres de noblesse à leur vin, tombé dans l'oubli des affres de la Révolution française et des troubles qui s’en suivirent encore pendant un demi-siècle !

 

 Le domaine présente toujours un assemblage unique de merlot, cabernet franc, cabernet sauvignon et tannat qui assurent par ses tannins, santé et  longévité. Ce sont les mêmes vignes, les mêmes parcelles, le même terroir que celles du Grand Vin de  Cru ancré dans l’Histoire de France.

Le comble de l’histoire, c’est que la pratique de ces savoirs anciens est aujourd’hui à l’apogée de la modernité.